Il était une fois un petit JDR, JDR Numéro 18 : ÉTERNEL SAMEDI SOIR

Pendant la grosse teuf de samedi soir, où étaient tous les gens cool de la fac, vous êtes morts. Vous avez oublié comment, mais incarnez vos fantômes revenus 30 minutes avant leur décès pour l’empêcher.

Choisissez votre nom, 2 traits, 3 souvenirs positifs. Ça peut être rayé (et oublié pour toujours) pour ajouter 1 au résultat après un jet ; si tout est rayé, vous disparaissez.

Inventez 3 regrets liés à votre mort inopinée : quand votre enveloppe charnelle les répare, le seuil de réussite de vos actions (par défaut 8+ sur 1d10) baisse de 1 de manière permanente.

Vous pouvez tenter tout ce dont un fantôme est traditionnellement capable (déplacer des objets, s’incarner dans un vivant, murmurer quelques mots, écrire sur un miroir, apparaître brièvement…) mais devez rester en vue de votre enveloppe charnelle (jouée par un autre joueur, avec votre veto). Les actions ratées sont entreprises sans l’effet attendu.

Comptez le temps qui passe : au bout de 30 minutes, votre mort survient et les fantômes sont à nouveau renvoyés avant leur trépas. Un regret réparé disparaît des boucles suivantes. Pour briser la répétition éternelle, sauvez toutes vos enveloppes charnelles et réparez tous vos regrets.

MJ : choisissez la cause de la mort commune des PJ (incendie, overdose, accident de voiture…), un résumé des 3 causes indépendantes qui y mènent et des incidents qui essaiment la soirée. Empilez les détails à chaque nouvelle boucle. N’oubliez pas que les vivants (sobres) ont peur des fantômes !

___

Ce jeu a été écrit par Côme Martin et est sous licence CC BY 3.0 FR !

Commentaires :

Sébastien :

La mort s’est acharnée sur les joueurs ce soir là. Autant de morts que de joueurs et toute différentes… Elle leur en veut.

Sephista :

Une “loop” avec des fantômes et la mort. Pas mal, on sens certaines inspirations mais le jeu en tire son style. C’est bien écrit. Certains éléments sont un peu flou pour moi : du coup il y a une moitié de Pj fantôme et une autre incarnant leur “eux vivants” ? Les regrets ont un lien avec l’incident ? Mais le concept est original et intéressant. Le moteur de jeu est viable, mais  8+ sur 1D10 me semble très difficile comme seuil à franchir.

 

Tiramisù :

Une boucle temporelle fantomatique. J’aime beaucoup le fait que ce jeu propose pour point de départ une situation de notre monde contemporain. La situation et le système de résolution semblent clairs, j’ai cependant une questionnement sur les responsabilités. Si un meneur prévoit des causes comment font les joueurs pour interpréter les « enveloppes charnelles » réalisant ces causes sans les connaître ? C’est un peu le problème impossible avant le p’tit dèj. Si le meneur jouait les « enveloppe charnelle » comme des PNJ je comprendrais mais là je ne vois pas bien, à moins que l’ensemble des causes soient extérieures au groupe et portées par des PNJ. Dans ce cas cela ne donne pas beaucoup corps aux regrets qui il me semble devraient être liés aux causes… Bref je ne vois pas bien sur ce point. Je trouve le jeu très riche pour le format de 250 mots, chapeau !

Dragon :   

Le concept est fun, la ré-écriture possible intéressante. J’aime beaucoup la règle des regrets même si cela risque de rendre la fin de partie plus « facile ».

Limite, je trouve dommage la prise en mains du vivant par un autre joueur et aurais tendance à la donner au MJ.

Claire: je ne me prononce pas pour ce jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *