Il était une fois un petit JDR, JDR Numéro 25 : Super or not super ?

« 2001, la face du monde changea avec la destruction des tours jumelles. Les terroristes affirmèrent leur cruauté et leur puissance à l’aide de ceux qu’ils baptisèrent leurs « envoyés de dieux ». Les autorités internationales parlèrent d’« Êtres augmentés » en référence à leurs pouvoirs incroyables.

Le monde sombra dans une peur constante. Aujourd’hui le terrorisme fait trembler jusqu’à la première puissance mondiale. Les « comics » présentaient ce genre d’êtres comme des super héros… le monde les voit comme des monstres dangereux, craints et haïs… »

Pour ce jeu, une personne fera office de Narrateur (Maître du jeu) et fera vivre cet univers et ses acteurs.

Les autres incarneront un personnage ayant acquis un pouvoir involontairement (accident ? mutation ? origine extra-terrestre, etc.).

Un pouvoir trop puissant pourra être contrebalancé par une contrainte définie par le Narrateur.

Chacun dispose de faiblesses (liées au pouvoir, vie privée, etc.).

Les statistiques (Constitution, Force, Esprit) se partageront les dés suivants : d 6, d 8, d 10.

On peut utiliser un d 12 à la place d’un d 10 seulement si un d 4 remplace un d 6.

Une action dépend d’une statistique et d’une difficulté narrative (1 à 11).

Une action réussie implique un résultat au jet de statistiques supérieur à la difficulté.

Un pouvoir actif pourra requérir une action d’utilisation. Un pouvoir passif sera un bonus dans une action contextuelle.

~ Préférerez-vous le secret ? Combattrez-vous le chaos ? Survivrez-vous à ce monde ? ~

Mentions légales

«Super or not Super ?» est un jeu de rôle fictif créé par Stéphane Mignon membre débutant de La Confrérie Qui Va Bien (association de loi 1901).

Ce jeu a été imaginé dans le cadre de l’édition 2018 du concours « Il était une fois un petit jeu de rôle… ».

Le jeu est proposé sous Licence Créative Commons 4.0 cc-by-sa (Plus d’infos ici :

https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/)

Commentaires :

Sébastien : je trouve très intéressant le fait que les super héros soient vus comme des super terroristes. Le système de jeu tourne je pense.

Sephista

Ah ! J’attendais justement une uchronie sur cette date, merci ! Le pitch me fait envie, mais je reste un peu sur ma faim car il est intéressant mais manque d’information. On joue des terroristes ? Ou bien des citoyens lambda ? J’aurais aimé avoir plus détaillé sur l’état du monde (s’il est en proie au terrorisme de super-vilains mondial par ex, oui je pars peut être loin, mais c’est bon signe !)

Le système de jeu est simple et efficace, rien a redire dessus. Faut tester !

Tiramisù :

Un jeu de super héros. Même s’il prend comme point de départ un événement divergeant de notre monde le jeu ne joue pas beaucoup avec l’uchronie. Le système me semble très classique et aurait pu être plus marqué. Rien que renommer Constitution, Force, Esprit en Super, Power et Mastermind me semble apporter de la couleur. Ce jeu pourrait s’inspirer du jeu On Mighty Thews et permettre aux joueurs d’introduire des faits dans la fiction. D’ailleurs ça me donne envie d’essayer !

Dragon :

Très bonne idée de retourner la veste des supers, système de jeu simple (peut être trop) et une utilisation des pouvoirs trop « à la louche » pour ce genre de thème, mais l’ensemble tient la route.

Claire:

Des super vilains, il y a toujours de quoi s’amuser avec ça. Je pense que l’uchronie est masquée par la présence de super pouvoir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *