Il était une fois un petit JDR, JDR Numéro 28 : Enragés

« Paris. 8 Juillet 1885.

Au lever, le jeune Maester a disparu. Aucun effet de mon vaccin anti-rabique sur lui.

Ma main est douloureuse…sa morsure d’hier soir. Frissons.

Le virus a muté, il est transmissible entre les humains, quelle catastrophe! »

Pasteur

La pandémie rabique est mondiale.

Des enragés dehors. Notre abri est précaire…

Les collaborateurs de Pasteur auraient trouvé un sérum expérimental.

Nous devons les retrouver…pour survivre.

Le Jeu

Prendre des jetons.

Chaque joueur décrit son personnage, choisit une profession avec 3 aptitudes (ex: médecine, investigation…).

Chaque aptitude procure 1 jeton individuel permanent.

Un pot commun de jetons (joueurs x 5) est placé à portée des joueurs.

Ce sont les cellules saines du groupe et le décompte d’incubation rabique.

L’Action

Le MJ détermine sa difficulté:

– facile = réussite automatique

– moyenne = 1 / 2 jetons,

– difficile = 3 / 4 jetons,

– héroïque = 5 / 6 jetons.

Il place en secret, dans une main, les jetons correspondant. Il tend ses 2 poings fermés.

Chaque joueur actif place une mise en jetons dans une main. Il positionne son poing fermé,

face à une main du MJ.

Si la mise PJ ≥ la mise MJ = action réussie (mise reversée au pot).

Sinon, ou si choix mauvaise main du MJ = échec (mise défaussée).

Du repos, du roleplay = 1 jeton récupéré.

A 0 cellule saine (jeton), le MJ dévoile qui est contaminé (tous?).

Dès lors, chaque nouveau jeton dépensé provoque un symptôme (brûlure, fièvre, mouvements

incontrôlés, hallucinations, agressivité…), pénalisant le malade…

Jeu de rôle créé par Pounous pour le concours « Il était une fois un petit jeu de rôle édition 2018 » sous licence :

Commentaires :

Sébastien : sympathique cette idée que c’est le système de jeu qui provoque une contamination mais ne va-t-il pas provoquer un jeu très lent et peu actif des joueurs (pour éviter les actions où ils piochent ?)

Sephista :

Uchronie intelligente, fort bien trouvé, et l’idée de représenter les cellules saines par des jetons (j’imagine bien les jetons translucide rouge par ex) pour les utiliser comme moteur de jeu est une très bonne trouvaille ! J’ai un peu de mal avec les systèmes de mise, mais je salue l’idée. L’uchronie est bien utilisé, ça doit donner une ambiance historique intéressante.

Tiramisù :

J’aime le mécanisme d’attrition pour simuler l’emprise de la maladie sur le groupe. J’apprécie aussi le double pari sur la difficulté (mise du MJ) et sur la main bien que du coup les échecs vont pleuvoir. Un jeu bien marqué en seulement 250 mots, bien joué !

 

Dragon :

Le cadre du jeu est motivant et revisite le mythe du zombie de façon bien dystopique, je trouve l’idée plutôt bonne, le système en revanche est assez lourd, risquant de couper la tension de certaine scène mais l’idée est plutôt original et très bien trouvée. Il ne manque pas grand-chose pour en faire un jeu qui tourne.

Claire : je n’ai rien de mieux à dire que ce qui a déjà été écris par les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *