Archipélia – Parlons des peuples (2)

Bonjour à tous et toutes,

Voici la suite du message d’hier qui présente les peuples. Si vous ne l’avez pas lu, vous le trouverez ici : http://www.lantredugob.fr/archipelia-parlons-des-peuples/

Parmi les peuples sur Téthys, la planète d’Archipélia, il y a les caymens, les orcads, les encrés et les axols, mais il y a aussi :

Les Tortosas, ils font partis des peuples les plus difficile à jouer selon nous. Car leur vie d’homme-tortue est très longue et de ce fait ils ont un rapport à la temporalité qui n’est pas le même que la plupart des gens. Leurs carapaces peut être de diverses formes. Bosselées ou lisses, vertes ou bleus. Les tortosas sont fiers de leur écailles. Du fait de leur longévité, ils sont souvent des puits de connaissances sur le passé, puisqu’ils l’ont parfois vécu.

Les Goéliens sont des humains. Du moins, ils leurs ressemblent en tout point. Mais ceux-ci peuvent se changer en Goéland. C’est une métamorphose magique et c’est à l’adolescence, comme les encrés, qu’ils découvrent qu’ils sont des goéliens. Les goéliens sont chassés pour leurs plumes qui ont soit disant des effets sur la virilité masculine. Serait-ce du au tempérament parfois volage des goéliens ?

Les Aquars sont des hommes-poissons, vivant au fond des mers, ce que les gens savent d’eux est le plus souvent du aux ragots, car peu d’entre eux en ont vraiment cotoyés. Les aquars sont pacifiques, bon marchands, ils possèdent des produits introuvables pour les autres peuples. Ils semblent briller de l’intérieur d’une lumière irisée et magique. Sans doute que dans les fonds marins cela les aide à voir à se repérer. Leurs arts sont raffinés, et le moindre objet, même pour utilisation simple comme une pelle ou un marteau, sont finement ciselés et d’une durabilité hors normes. Les aquars peuvent vivre sur ou sous l’eau, ils respirent dans les deux milieux.

Et je termine par les plus étranges, les médusiens.

Ils sont mous comme des méduses et n’ont pas de squelette. Ils vivent sous l’eau et ne peuvent pas sortir à l’air libre sans en mourir. Aussi, ils se déplacent sur terre dans des scaphandres emplis d’eau de mer. Ils sont très belliqueux et les légendes veulent que quand ils se battent avec les autres peuples, ils ne laissent aucuns survivants. Ils utilisent la lumière solaire comme une énergie, qu’ils concentrent et arrivent à stocker. C’est le peuple le moins social et le plus éloigné des humains que comporte Téthys.

Laisser un commentaire