Il était une fois un petit JDR, JDR Numéro 17 : Zygomatiques

4000 ans avant J.C., les sumériens inventèrent la première blague de l’humanité. Le problème, c’est que personne n’a ri… Comme toute chose déplaisante, on a cherché à la supprimer de l’Histoire. Plus tard, dans toutes religions confondues, les textes sacrés se refusèrent la moindre plaisanterie. Si bien que les générations passant, le rire et l’humour n’existèrent jamais. Ce n’est que dans les années 80, aux États-Unis, qu’un groupe d’historiens et de scientifiques va redécouvrir cette blague et ce savoir.

Rapidement, ils chercheront à faire rire le monde. C’était sans compter le LNPD (Not-Laugh-Police-Department) qui mit fin à leur révolution.

Les joueurs vont incarner des civils (ils choisiront leur âge, sexe et profession, cela pourra influencer le jeu) qui viennent de découvrir le rire via les dernières transmissions des scientifiques. Ils vont alors devenir les derniers représentants de la rébellion du rire.

Le MJ incarnera la police du non-humour qui traque les rebelles cherchant à récupérer l’ultime blague détenue par le professeur Koje qui fera rire tout le monde.

À chaque action hors-normes entreprise par les joueurs, le MJ et le joueur lancent un dé : le plus haut score l’emporte. Le joueur peut effectuer son action s’il gagne, sinon la situation lui retombe dessus. Pendant la partie, si un joueur fait rire le MJ, même un peu (sourire inclut), il obtient un bonus d’un point pour un futur lancer.

Milo Hyde

Commentaires :

Sébastien :

En tant que mj je pense que je craqué avant de commencer… j’aime trop rire pendant mes parties. Ce serait un sacré challenge que d’essayer de ne pas le faire.

Sephista :

Le pitch m’a fait marrer, le concept aussi, le coup de donner un bonus si on fait rire le Mj est vraiment sympa ! Mais il faut vraiment trouver un Mj maître de soit pour ne pas que ça soit systématique (peut être autoriser le sourire suffirait). J’aurais jamais pensé à utiliser l’uchronie pour parler de l’humour, c’est bien trouvé !

Coup de coeur car j’ai bien rigolé en lisant le jeu et ça fait du bien !

Tiramisù :

Enfin un jeu sérieux ! Et une bonne raison de se battre. Le système est très simple, un peu trop et la règle du sourire crée un bon agrément. Elle me semble même pivot dans ce jeu, qui pourrait  tourner à l’exercice de séduction par le rire du meneur par les joueurs, ce qui est en synesthésie avec les interactions des PJ qui cherchent à faire rire le Monde. Une bonne surprise, un jeu rafraichissant en 250 mots !

Dragon :

J’adore l’idée de la blague « ultime » et le monde respecte bien le thème pour moi.

De plus le jeu n’est pas que drôle et peut traiter de sujet sensibles. L’opposition dynamique est très bien, et la règle du bonus par rire colle parfaitement à l’ambiance.

Claire :

Super, un jeu qui change. Ça me rappelle tellement “la blague la plus drôle du monde” des monthy pythons. Un coup cœur pour moi

Une réflexion au sujet de « Il était une fois un petit JDR, JDR Numéro 17 : Zygomatiques »

  1. Un jeu qui n’est pas facile à commenter car il va beaucoup dépendre des joueurs présents à la table. Bon, on peut clairement dire que l’idée est chouette est qu’avec un peu de test on peut le fignoler en quelque chose de vraiment excellent.
    On aimerait peut être avoir un peu plus de précision sur les évènements récents : pourquoi le gouvernement a aussi rapidement monter une police du rire, existait-elle avant et si oui pourquoi, qui possède la blague actuellement, pourquoi les joueurs seraient les derniers représentants et pas les premiers (ce qui me parait plus logique) ?
    Bref, un peu plus de précision sur l’univers et quelques tests du système pour développer l’idée et on a la un jeu à mourir de rire.

Laisser un commentaire